0

Produit pour 60M€, le gros risque financier du « Petit Prince »